Institution de l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle

Meknès le 18  avril 2017 - 15 pays africains viennent d’instituer "l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle" au service d’un partenariat fructueux et durable, et ce avec l’appui de la Banque Islamique de Développement. La convention-cadre multilatérale, instituant l’Alliance Africaine, a été signée à Meknès, le 18 avril 2017, lors de la 12ème Edition du Salon International de l’Agriculture au Maroc, sous la présidence  Monsieur Alpha CONDE, Président de la Guinée et de l’Organisation de l’Unité Africaine.

La convention a été signée, pour la partie marocaine par Messieurs Aziz AKHANNOUCH, Ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et Larbi BENCHEIKH, Secrétaire d’Etat, chargé de la Formation Professionnelle et Directeur Général de l’OFPPT.

Ci-après l'intégralité du discours de Monsieur Larbi BENCHEIKH, Secrétaire d’Etat, chargé de la Formation Professionnelle et Directeur Général de l’OFPPT.

 

 

 

 

 

 

 

بسم الله الرحمان الرحيم

 

والصلاة والسلام على رسول الله وآله وصحبه أجمعين

 

 

 

Excellence Monsieur Alpha Condé, Président de l’Union Africaine,

 

Mesdames et Messieurs les Ministres,

 

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

 

Mesdames et Messieurs les Présidents et Directeurs Généraux

 

Honorable Assistance

 

 

Il m’est très agréable de vous accueillir pour la cérémonie de signature de la convention instituant l’« Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle » et de souhaiter à nos honorables hôtes un excellent séjour au Maroc, leur 2ème pays.

 Permettez-moi de vous exprimer, d’abord, ma joie de tenir notre rencontre, dans le cadre du Salon International de l’Agriculture de Meknès, une manifestation de notoriété internationale, d’autant que cette nouvelle édition accueille comme invité d’honneur Son Excellence le Président de l’Union Africaine, Monsieur Alpha Condé, et que cet Illustre invité nous fait aujourd’hui l’insigne honneur de présider cette cérémonie.

 

Cette cérémonie se voit ici rehaussée par la présence d’une personnalité dont la sagesse, la passion, la soif des résultats, le grand cœur, n’ont d’égal que son amour pour le Continent Africain et son désir de le voir à la hauteur de ses ambitions et de celles de ses dirigeants et des populations.

 Permettez-moi, Excellence, de vous remercier vivement pour l’honneur que vous nous faites, en mon nom, au nom de toutes les personnes ici présentes et des organisateurs de cette rencontre.

Je tiens également à vous remercier, tous, chaleureusement, d’avoir répondu présents à l’invitation de notre pays afin de développer, ensemble, une nouvelle voie de coopération Sud-Sud et d'intégration entre pays du Continent Africain.

 Mes remerciements vont aussi à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural, des Eaux et Forêts, d’avoir soutenu notre Alliance et de s’être associé à cette initiative panafricaine.

 

Excellences, Mesdames, Messieurs,

 Je voudrai rappeler, en préambule, la stratégie que le Royaume du Maroc met en œuvre depuis l’accession au Trône de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, et qui repose sur la foi en la capacité du Continent Africain à relever les défis du développement grâce à ses ressources propres et à une solidarité agissante entre ses pays. 

 Il n’y a pas meilleure illustration, à ce propos, que l’extrait du Discours de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste, du 21 Août 2016, à l’occasion de la Fête de la Révolution du Roi et du Peuple, qui réaffirme que « l’Afrique, pour le Maroc, c’est bien davantage qu’une appartenance géographique et des liens historiques. Elle évoque, en vérité, des sentiments sincères d’affection et de considération, des liens humains et spirituels profonds et des relations de coopération fructueuse et de solidarité concrète » (fin de citation).

 Ainsi, les visites Royales entreprises ces 4 dernières années dans de nombreux pays amis, ont permis de réaffirmer l’engagement irréversible du Royaume pour la construction d’une Afrique forte et unie.

 Ces visites Royales ont donné aux Institutions marocaines publiques et privées l’opportunité de mettre en œuvre une approche plus inclusive, permettant la réalisation de projets de développement économique et social dans des secteurs prioritaires, de partager leurs expertises et de contribuer ainsi au développement et à la prospérité du Continent Africain.

 

Excellences, Mesdames, Messieurs,

 Compte tenu de l’impératif du développement du capital humain pour l’essor de nos pays, il va sans dire que la Formation Professionnelle demeure au cœur de nos préoccupations et de notre action en faveur d’une coopération durale et mutuellement bénéfique.

 

Conscient de l’importance de cette donne structurelle pour l’avenir de la jeunesse de notre Continent, le Royaume s’est résolument inscrit dans le partage de l’expertise, au bénéfice de ses partenaires, et a adopté une politique volontariste en la matière.

 

Aujourd’hui, une nouvelle occasion nous est donnée de réitérer notre ferme volonté de développer davantage une coopération fructueuse et élargie, afin d’offrir aux jeunes les compétences nécessaires et d’améliorer leur employabilité.

 

En effet, les problématiques de la formation et de l’employabilité ne sont pas des tâches aisées ; elles représentent des défis majeurs pour nos pays qui se sont engagés dans des projets importants de développement économique et social, nécessitant des ressources humaines hautement qualifiées.

 

Aussi, nous devons agir ensemble et déployer, en commun, de grands efforts pour renforcer les aptitudes de nos jeunes et, in fine, asseoir la confiance dans nos systèmes d’Education et de Formation, en tant que levier de développement socio-économique.

 

L’institution de « l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle », constituée aujourd’hui de 15 pays amis et qui reste ouverte à tous les pays Africains souhaitant y adhérer, nous offre un outil d’échanges d’expertises, de bonnes pratiques et de rehaussement de la qualification et des compétences dans notre Continent.

 

Fondée sur une conviction partagée quant à l’importance des partenariats triangulaires agissants, l’Alliance permettra ainsi de construire des systèmes de formation professionnelle capables d’assurer aux jeunes une intégration professionnelle à la hauteur de leurs ambitions.

 

Excellences, Mesdames, Messieurs,

 

Ensemble, nous poserons les fondements d’un partenariat solidaire, basé sur les importantes potentialités et capacités propres à nos pays, la complémentarité des ressources, dans le respect mutuel entre partenaires égaux, à travers l’élaboration de stratégies de formation professionnelle adaptées, le développement de « Programmes Intégrés de Coopération » et la restructuration de la coopération autour de projets phares.

L’OFPPT jouera un rôle de pivot dans cette Alliance, eu égard à sa position de 1er opérateur de formation professionnelle au Maroc, et au réseau dense de partenariats qu’il a su nouer avec pas moins de 35 pays africains.

 

En effet, l’OFPPT a acquis au fil des années une grande expertise et un savoir- faire internationalement reconnus.

 

Ainsi, depuis 2002, l’OFPPT a conclu pas moins de 54 accords- cadre et conventions spécifiques, qui se sont traduits par la formation de plus de 400 formateurs et cadres technico-pédagogiques, durant les 5 dernières années, l’accueil en Formation Initiale, depuis 2005-2006, de près de 2000 jeunes stagiaires originaires de pays africains amis et laréalisation de projets phares en faveur du développement du Capital Humain. Je citerai à ce titre la formation de 160 formateurs guinéens dans le cadre d’une coopération triangulaire associant le Maroc, la Guinée et la Banque Islamique de Développement.

 

Il y a lieu également de rappeler la participation de l’OFPPT à la mise en place de 8 Etablissements de formation sectoriels au Mali, au Gabon, en Côte d’Ivoire, en Guinée Conakry, au Sénégal, à Madagascar, en Ethiopie et au Nigeria, et ce dans les domaines du BTP, Hôtellerie-Restauration, l’Entreprenariat, la Logistique et l’Eau & Irrigation. Ces Centres sont créés par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable que je tiens à remercier aujourd’hui pour la confiance placée en l’OFPPT qui accompagne leur mise en œuvre.

 

Excellences, Mesdames, Messieurs,

 

Permettez-moi de rendre hommage à notre partenaire « la Banque Islamique de Développement » qui s’est engagée à nos côtés, dans le développement de projets de coopération Sud-Sud, avec comme objectif de donner aux jeunes africains les atouts favorisant leur réussite professionnelle.

 

De nombreux programmes bénéficieront, In Chaa Allah, de son appui financier déterminant. En effet, la BID constitue à mon sens, un modèle de coopération triangulaire porteur d’avenir, pour le soutien des efforts de développement des pays africains.

 

Mes plus vifs remerciements vont également à Messieurs les Ministres des pays partenaires de s’être associés à cette initiative.

 

Nous garderons tous en mémoire, j’en suis convaincu, le 18 avril 2017, comme date charnière dans l’histoire de la Formation Professionnelle en Afrique.

 

Permettez-moi, au terme de mon allocution, de souhaiter à nouveau à nos hôtes un bon séjour parmi nous et à me tourner, de nouveau, vers vous, Monsieur le Président, pour vous réitérer mes plus vifs remerciements.

 

 

 

والسلام عليكم ورحمة الله تعالى وبركاته

 

Nouvelle filière : TS en Télécommunications

L'OFPPT annonce la création d'une nouvelle filière de formation à la pointe de la technologie : Technicien Spécialisé en Télécommunications.

Télécharger la fiche de la filière 

Nouvelle filière : FQ certifiées Microsoft (MOS et MCP)

L'OFPPT annonce la création d'une nouvelle filière de formation Qualifiantes certifiées Microsoft : MOS (Microsoft Office Specialist) et MCP (Microsoft Certified Professional).

Télécharger la fiche de la filière 

L'OFPPT

Conscient de cet enjeu, l’OFPPT, l’opérateur national de formation professionnelle, est déterminé à faire de la compétence de nos jeunes un atout de l’essor économique de notre pays. C’est cette vocation même qui constitue le soubassement du plan de développement de l’OFPPT à l’horizon 2015.