Génie Électrique

La part du secteur électrique et électronique dans la production industrielle au Maroc s’est accrue de 3,2% à 4,2% entre 1998 et 2001. Sa contribution dans la valeur ajoutée du secteur industriel a progressé de 3,6% à 4,6%. La part enfin de ce secteur dans les exportations et l’investissement industriels a atteint respectivement 8,9% et 6,9% en 2001 contre 5,1% et 5% en 1998.

 Actuellement le secteur industriel représente près de 28% du PIB.

 Le Maroc dispose d'un certain nombre d'atouts pour développer le secteur de l'électronique : l’industrie électronique est née au Maroc dans le courant des années 1950-1960 avec l’implantation de «STMicroelectronics» en 1952. Aujourd’hui, le secteur connaît un véritable engouement pour les branches de montage de cartes électroniques, de circuits intégrés, de centraux téléphoniques et de fabrication de composants électroniques.

Le pays compte plus de 30 unités industrielles, génératrices de près de 7000 emplois.

 Le plan d’actions lancés à moyen terme 2013-2019: Mix énergétique basé sur des technologies robustes et économiques (charbon, montée en puissance des renouvelables et développement du Gaz naturel) et à long terme 2020-2030 : options ouvertes sur les énergies alternatives, sont autant des enjeux que l’OFPPT il propose d’accompagné avec la formation du personnel qualifié.

 L’effectif des stagiaires de ce secteur représente 12% de l’effectif global. Cet effectif est en progression annuelle d’une moyenne de 15%, passant d’environ 4000 stagiaires en 2001-2002 à près de 31300 stagiaires en 2011-2012.

 Sur les 327 Etablissements de Formation Professionnelle que compte l’OFPPT, les filières du secteur électrique sont présentés dans plus de 250 EFP.

L’encadrement des stagiaires de ce secteur est de haut niveau puisque l’OFPPT compte plus de 550 formateurs dont environ 12% de ces formateurs sont titulaires de diplôme d’ingénieur, 15 % sont titulaires de diplôme Bac + 4, 15% sont titulaires de diplôme Bac + 2 et 60 % sont titulaires de diplôme de technicien.

 Le secteur compte 4 filières diplômantes de niveau Technicien Spécialisé (TS) et Technicien (T) :

  • Automatisation et Instrumentation Industrielle (TS)
  • Electromécanique des Systèmes Automatisés (TS)
  • Maintenance Machines-Outils et Autres Machines Automatisés (TS)
  • Technicien en Electricité de Maintenance Industrielle (T)

 Ce secteur compte également un certain nombre de Filières Qualification (Q), Optimisés (O), Spécialisation (S) et Qualifiantes (FQ) réparties comme suit :

  • Electricité d’Entretien Industrielle (Q)
  • Electromécanique (Q)
  • Réparation des Equipements Electroménagers (O)
  • Electricité d’Installation (O)
  • Electricité de Bâtiment (S)
  • Mécatronique (FQ)
  • Câblage électrique (FQ)
  • Electricité de Bâtiment (FQ)
  • Réparation des Equipements Electroménagers (FQ)

Nouvelle filière : TS en Télécommunications

L'OFPPT annonce la création d'une nouvelle filière de formation à la pointe de la technologie : Technicien Spécialisé en Télécommunications.

Télécharger la fiche de la filière 

Nouvelle filière : FQ certifiées Microsoft (MOS et MCP)

L'OFPPT annonce la création d'une nouvelle filière de formation Qualifiantes certifiées Microsoft : MOS (Microsoft Office Specialist) et MCP (Microsoft Certified Professional).

Télécharger la fiche de la filière 

L'OFPPT

Conscient de cet enjeu, l’OFPPT, l’opérateur national de formation professionnelle, est déterminé à faire de la compétence de nos jeunes un atout de l’essor économique de notre pays. C’est cette vocation même qui constitue le soubassement du plan de développement de l’OFPPT à l’horizon 2015.