assemble-generale.png

Dans le cadre de ses activités dans l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle, le Ministère de l'Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), en partenariat avec la Banque Islamique de Développement (BID), ont réuni le 20 juin, l’Assemblée Générale de l’Alliance.  Le 21 juin, l’OFPPT a organisé en partenariat avec la BID le premier Sommet Africain de la Formation Professionnelle en présence de représentants de plus d’une vingtaine de pays africains ainsi que des experts internationaux. 

L’organisation de ces deux événements dans la capitale économique du Maroc est une nouvelle preuve de l’engagement du Royaume en faveur du partage d’expériences et de l’échange d’expertises Sud-Sud.
 

Le 20 juin : Assemblée Générale de l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle

Assemblée Générale de l’Alliance Africaine 20 juin 2019

Le 20 juin 2019, s’est tenue l’Assemblée Générale de l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle avec la participation des représentants des 15 pays fondateurs, à savoir, outre le Maroc, le Bénin, le Burkina-Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Ont pris part également à cette rencontre 5 autres pays ayant exprimé le souhait d’adhérer à ce réseau notamment : le Ghana, le Soudan du Sud, la Centrafrique, la Congo Brazzaville et Madagascar. 

Etape majeure dans l’histoire de l’Alliance, appelée à jouer un rôle majeur dans le co-développement du continent, ce rendez-vous a vu l’élection du Maroc à la présidence de l’Assemblée Générale en la personne de M. Le Ministre de l'Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Saïd Amzazi, et du comité exécutif présidé en la personne de Mme. Tricha, Directrice Générale de l’OFPPT, pour un mandat de 3 ans.

L’Assemblée Générale a également permis la validation des statuts ainsi que l’approbation de la vision 2025 et du plan d’action triennal 2019-2021. 
 

Le 21 juin, journée de travail, d’échange et de partage d’expériences   

Directeur Général de l'OFPPT

Le lendemain, le Sommet Africain de la Formation Professionnelle, a été ouvert par un mot de bienvenue prononcé par Mme. Loubna Tricha, Directrice Générale de l’OFPPT et par le discours de M. le Ministre de l'Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Saïd Amzazi, accès sur l’historique de la création de l’Alliance en 2017. Il a salué la validation de l’intégration des cinq nouveaux membres ayant exprimé le souhait d’intégrer l’Alliance lors du forum sur la Formation Professionnelle organisée en décembre 2018 à Dakhla.
Il a rappelé aussi les recommandations de ce forum tel que mentionné dans la déclaration de Dakhla.
Il a ensuite exposé les cinq axes de développement de la Formation Professionnelle au Maroc prévus dans la feuille de route présentée à Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, en avril 2019, ainsi que le cadre national de la certification.
« Nous, ministres africains présents à ce Sommet, sommes interpelés pour un système performant pour aider nos jeunes à la construction de leur parcours professionnel pour une meilleure employabilité. » 
Il a aussi mis en exergue les efforts déployés par l’OFPPT pour le développement de la coopération Sud Sud en matière de la formation professionnelle et ce à travers le diagnostic des systèmes de formation professionnelle en vigueur de certains pays africains. L’accompagnement de ces pays pour l’élaboration et l’implantation des programmes de formation ; la formation des formateurs, directeurs et cadres de gestion, ainsi que la réservation des places pédagogiques au profit des stagiaires issus de pays de l’Afrique Sub-sahariennes dans les établissements de l’OFPPT.

Le Sommet Africain de la Formation Professionnelle a connu la participation d’éminentes personnalités du monde de la politique et de l’économie. Cette rencontre a été marquée par la présentation de la vision et du plan d’action de l’Alliance, suivi de trois panels réunissant experts originaires d’Afrique, d’Europe et d’Amérique venus partager leurs expériences et leurs réflexions en matière de formation.

Les thèmes abordés :

  • La gouvernance, chaîne de valeur, acteurs et rôles pour une formation professionnelle performante;
  • Mécanismes de veille, d’anticipation et de planification face à une évolution perpétuelle des métiers;
  • Ingénierie de la formation : priorité pour aller vers un standard africain des métiers et de la qualité.

En marge de ce Sommet, a été organisé un workshop autour de la thématique « Devenir leader dans l’Afrique de demain » au profit de stagiaires subsahariens en formation à l’OFPPT.
 

Formation et coopération Sud-Sud, un engagement du Maroc et de l’OFFPT

L’organisation, à Casablanca, de ces événements est une nouvelle preuve de l’engagement du Ministère et de l’OFPPT en faveur du co-développement du continent africain. 

Il est d’ailleurs à noter que l’OFPPT a activement participé à la création de l’Alliance. En effet, s’inscrivant en droite ligne des Hautes Orientations Royales pour une coopération africaine agissante et solidaire, l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle est le fruit de multiples concertations entre les 15 pays fondateurs, ainsi que les recommandations issues du workshop sur « La Coopération Triangulaire au Service du Partenariat Sud-Sud », déjà organisé à l’OFFPT en mai 2016 en partenariat avec la BID. C’est également au Maroc, à Meknès, qu’a été signée, le 18 avril 2017, la convention-cadre multilatérale instituant cette Alliance. 

A ce titre, six conventions-cadres ont été signées avec la Centrafrique, le Cameroun, le Ghana, le Mali, le Sénégal et le Soudan du Sud permettant ainsi de développer la coopération en matière de formation professionnelle et de de promouvoir l’échange d’expérience en matière de formation professionnelle.

Des lettres de mission ont été décernées aux référents de chaque pays par M. le Ministre de l'Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Saïd Amzazi et par Mme. Loubna Tricha, Directrice Générale de l’OFPPT.
 

L’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle en bref

L’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle vise à favoriser le dialogue entre les opérateurs du secteur et à constituer un cadre de partage d’expériences, de savoir-faire et d’échanges d’expertise entre ces pays. Amélioration de l’employabilité des jeunes, élaboration de stratégies de formation adaptées aux besoins, mise à niveau des dispositifs de formation initiale et continue sont au cœur du propos dans une vision de coopération Sud-Sud.
Le pilotage de l’Alliance est assuré par un comité exécutif, composé d’un représentant de chaque pays signataire, en plus d’un représentant de la BID.

Les pays membres de l’Alliance, y compris les nouveaux membres : le Bénin, le Burkina-Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, Madagascar, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Soudan du Sud le Tchad, le Togo.
 

L’OFPPT, une expertise au service de l’Afrique

Au fil des ans, l’OFPPT a acquis une grande technicité et un savoir-faire conformes aux normes et standards internationalement reconnus en matière de réalisation de diagnostics et d’identification des besoins en formation; de restructuration et de développement de systèmes de formation professionnelle; d’élaboration de l’ingénierie de formation ainsi que de formation et perfectionnement de formateurs.

Fort des Hautes Orientations Royales, l’OFPPT a déjà signé 70 accords-cadres et conventions spécifiques de coopération avec 27 pays partenaires, ce qui s’est traduit, notamment, par l’accueil, depuis 2005, de quelques 3.800 jeunes stagiaires africains et la formation de 794 formateurs et cadres technico-pédagogiques originaires du continent. L’OFPPT a en outre été chargé d’apporter son assistance technique dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, à la création de 8 Centres de Formation Professionnelle au Mali, Gabon, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal, Madagascar, Ethiopie et Nigéria.