le Roi Mohammed 6 Alliances Africaine

 

« L’Afrique est un grand continent, par ses forces vives, ses ressources et ses potentialités. Elle doit se prendre en charge, ce n’est plus un continent colonisé. C’est pourquoi l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique. Elle a moins besoin d’assistance et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Plus qu’une aide humanitaire, c’est de projets de développement humain et social dont notre continent a le plus besoin.»

”Extrait du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Abidjan, le 24 février 2014”

    Dans un contexte international caractérisé par une forte compétitivité, le développement des compétences du capital humain est devenu un vecteur incontournable pour la promotion socio-économique des pays africains.


    L’OFPPT conforte sa position de modèle en formation pour l’Afrique

    En marge de la 12ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM 2017), L’Alliance africaine pour le développement de la formation professionnelle a été lancée, mardi 18 avril 2017 à Meknès, dans le cadre d'une convention signée entre le Maroc et 15 pays africains (Maroc, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée Bissau, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo). Ce rapprochement a permis d’explorer conjointement les voies d’une collaboration mutuellement bénéfique et fructueuse entre opérateurs publics africains de formation.


    L’OFPPT, véritable vecteur de l’employabilité en Afrique

    Depuis 2002, l’OFPPT a conclu 54 accords-cadres et conventions spécifiques de coopération, visant l’appui à la mise à niveau des dispositifs de formation initiale et continue dans les pays africains partenaires. Ceci s'est traduit par la formation de plus de 400 formateurs et cadres technico-pédagogiques, durant les 5 dernières années, et l’accueil en formation initiale, de plus de 2000 jeunes stagiaires originaires de pays africains.

    Dans le même sillage, l’OFPPT a été chargé d'apporter son assistance technique à la création de 8 Centres de Formation Professionnelle au Mali, Gabon, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal, Madagascar, et Nigeria. Et ce, dans les domaines du BTP, Hôtellerie-Restauration, l’Entreprenariat, la Logistique et l’Eau et Irrigation.


    23 pays africains manifestent leur volonté d’adhérer à la convention-cadre

    Un Comité préparatoire s’est tenu les 14 et 15 mars 2017 à Rabat, afin d’arrêter les grands axes de la convention-cadre instituant cette Alliance et préparer son lancement officiel. L'Alliance Africaine pour le Développement de le Formation Professionnelle compte actuellement 23 pays membres.

    L’OFPPT veillera sur le suivi de la mise en œuvre des termes de l’Alliance Africaine pour le Développement de la Formation Professionnelle et son élargissement à de nouveaux partenaires, dont la finalité est de :

    • Favoriser le dialogue entre les opérateurs de formation professionnelle des pays partenaires et constituer un cadre de partage d’expériences, de savoir-faire et d’échanges d’expertise entre ces pays 
    • Renforcer les échanges entre les partenaires pour l’élaboration d’une stratégie de formation professionnelle adaptée et répondant aux besoins des secteurs économiques des pays partenaires 
    • Promouvoir la restructuration et la mise à niveau des dispositifs de formation initiale et continue dans les pays partenaires, notamment en matière d’assistance technique, d’ingénierie de formation, de formation de formateurs, etc.
    • Développer une démarche « Programmes Intégrés de Coopération » 
    • Promouvoir la réalisation de programmes visant l’amélioration de l’employabilité des jeunes, à travers la formation qualifiante et la formation à l’entrepreneuriat 
    • Favoriser la vision pluriannuelle et restructurer la coopération autour de projets phares et intégrés : développement des synergies pour l’ensemble des projets de coopération identifiés 
    • Assurer la promotion des systèmes de formation professionnelle des pays partenaires et développer des partenariats à l’international, dans une logique de coopération tripartite